Musiques du dimanche :

Par défaut
Musiques du dimanche :

Oyez, oyez ami-e-s mélomanes de tout bords et de toutes contrées! Je m’avance ici parmi vous en ce 2ème jour de mai que j’espère ensoleillé pour tout le monde, déjà pour vous livrer les musiques du dimanche… Un lundi 😉 ! Et oui, je sais c’est un peu chelou, mais j’ai décidé de poster désormais mes musiques du dimanche sur ma page facebook, histoire de la rendre un peu plus vivante et funky 😉 ! Le thème du jour sera cette fois-ci Shakespeare et la danse 😀 !!

shakespeare-with-headphones henryeliot.co.uk

source image : henry eliot.

Et oui, parce qu’il faut bien être phase avec l’actualité de ces derniers jours avec le 400 ème anniversaire de la « mort » du Barde anglais dont la popularité depuis des siècles ne se dément plus et la journée internationale de la Danse qu’on a fêté, il y a 3 jours de cela, je vais donc vous gratifier de pas mal d’adaptations de ses chef d’œuvres en ballet. Mais ce sera loin d’être tout 😉 !


  • Roméo et Juliette : C’est la teuf chez les Capulets !

Et on commence par l’adaptation d’une pièce ultra-connue pour le ballet de l’Opéra de Paris qui s’empare avec brio du mythe des amants de Vérone sur la musique sublime de Prokofiev.

Chorégraphiée par Nureyev, cette version du bal qui se tient chez les Capulets montre bien la violence latente de Vérone qui se traduit jusque dans les petites sauteries organisées par les familles richissimes de la ville. Et vas-y que je te poignarde des drapeaux aux couleurs de Montaigus pour faire genre! Et vas-y que je continue d’avoir un air grognon ce faisant! Et vas-y que je danse l’air de rien plus tard, montrant ainsi que je suis un peu psychopathe à montrer ma haine viscérale d’une part et à après passer pour un noble tout à fait civilisé en un quart de tour d’autre part! Etc, etc, etc… le tout sur fond d’une musique menaçante et magistrale au début que vous avez forcément tous entendu au détour d’un film ou d’une pub!

Bonne écoute et bon visionnage 😀 !

PS : Vous noterez que Juliette (Monique Loudières) danse simplement ici qu’avec Pâris (José Martinez) et n’a ici pas encore rencontré son Roméo. Ça va venir 😛 !!


  • Roméo et Juliette : C’est la teuf chez les Capulets (partie 2)!

Voici la rencontre de Roméo et Juliette, tirée du film ou un Leonardo DiCaprio pré-pubère en a fait chavirer plus d’une (et surtout Claire Danes dans ce cas présent) avec ses yeux revolver, son sourire ravageur et sa manière de si bien rendre la poésie de Shakespeare.

Malheureusement, je n’ai pas pu trouver la scène en français ou avec ds sous-titres, donc vous aurez la version originale tout aussi fantastique à voir et à écouter surtout puisque Des’ree chante au tout début de sa belle voix mélodieuse, le thème du film Kissing You.

Bon visionnage 😀 !!

Et surtout bon voyage dans le temps vers votre adolescence 😛 !


  •  Roméo et Juliette : Du monde au balcon ! :

Retournons un moment dans les adaptations dansées et allons cette fois-ci outre manche du côté du Royal Ballet de Londres ou est souvent donné la plus belle version de ce ballet qui soit, celle chorégraphiée par MacMillan.

Dans cette scène iconique pour tout les romantiques et les fans de Roméo et Juliette, les danseurs traduisent en mouvement les dialogues enfiévrés et passionnés des jeunes amoureux qui se jurent un amour éternel. C’est beau, c’est loin d’être mièvre ou kitsch et on se prend à rêver de vivre la même chose le tout porté par une musique sublime (toujours de Prokofiev 😉 ! )

Là encore faite-vous plaisir, montez le son…

Et laissez-vous toucher par 2 interprètes exceptionnels 😉 !


  • Le songe d’une nuit d’été ou la nuit des blagues débiles qui tournent au vinaigre :

Changement de décors, changement d’ambiance 😀 ! Cette fois-ci je vous emmène aux alentours d’une Athènes mi-légendaire mi-carton pâte pour la mise en musique (par Mendelssohn) et en ballet (par Balanchine) de cet autre chef d’oeuvre de notre cher Will.

Cet extrait met en scène Obéron (Roberto Bolle), roi des Elfes, qui non content de faire le fou-fou dans la nature régulièrement donne aussi dans le chantage pourri caractérisé auprès de sa femme Titania, reine des Elfes (Alessandra Ferri). En effet, notre ami est jaloux d’un jeune page que la reine élève avec amour, alors qu’il voudrait qu’il devienne un de ses chevaliers. Il décide donc de forcer la main de sa femme en s’en prenant à la troupe de théâtre amateur locale et de transformer l’un de ses comédiens en âne pour qu’elle en tombe amoureuse (ah les joies du filtre d’amour magique LOL!).

Bonne marrade 😉 !

PS : Je crois que je shippe Bottom et Titania même depuis que j’ai vu la pièce et le ballet 😀 !!


  • La Mégère Apprivoisée : l’ ❤ dans tout ses états :

On reste du côté de l’amour vache avec cette petite pépite qu’est cette adaptation déjà culte (en tout cas elle l’est pour moi LOL!) de la Mégère Apprivoisée, ou l’héroïne (la mégère en titre) rencontre son « cher et tendre » dans des circonstances plutôt fracassantes, le tout sur la musique virevoltante et rigolote de Chostakovitch.

Attention aux étincelles 😛 !

Et aux étoiles dans les yeux 😉 !


  • Le Conte d’Hiver : Procès tragique :/ !

Autre changement de décors, cette fois-ci, alors qu’on s’en va du côté de la Sicile ou le Roi Léonte, pourtant éperdument amoureux de sa femme Hermione, va la soupçonner de l’avoir trompé avec son ami d’enfance le roi Polixène.

On assiste ici à son procès ou à peine remise de son accouchement d’une petite fille, elle doit se défendre auprès de la cour, en vain :/ … Cette dernière en mourra 😥 !

Mais elle reviendra à la vie plus tard parce que ce Conte d’Hiver est avant tout une tragi-comédie 🙂 !

Je vous laisse découvrir cette petit perle chorégraphiée par Christopher Wheeldon et dansée par Lauren Cuthbertson!


  • Otello : La chanson du saule… pleureur 😥 ! : 

Pour cette dernière musique du dimanche sur ce thème, préparez-vous à verser pas mal de larmes, parce que cette mélodie et cette situation sont à faire pleurer les pierres!

Pas de danse ici, mais juste un air d’opéra de Verdi, adaptation de la pièce éponyme de Shakespeare, chanté par une Renée Fleming au sommet de son art.

Particulièrement poignant cet air vous retourne les tripes parce que Desdémone, attendant Otello dans sa chambre, sait qu’elle va mourir de sa main et tente de se distraire en racontant à sa servante la tragique histoire d’une autre de ses servantes qui implorait un saule et son amour perdu à jamais.

Bonne écoute.

Et bonne vidange de vos glandes lacrymales 😥 !


  • Boléro de Ravel : 

Je sors du thème du jour pour replonger dans une autre actualité : c’était hier que le célèbre Boléro de Ravel (qu’on a tous entendu au moins une fois dans nos vies 😉 !) entrait dans le domaine publique.

Ultra-connu parce que beaucoup joué, pour moi cette mélodie (assez répétitive il faut bien l’avouer!) est franchement indissociable du ballet créé par Maurice Béjart, pouvant être dansé par un homme ou une femme.

Je vous laisse ici avec la grâce féline de Sylvie Guillem, danseuse exceptionnelle qui a pris sa retraite cette année à l’âge de 50 ans, sur ce même ballet si je ne m’abuse 🙂 !

Voili, voilou, j’espère que vous avez apprécié ce petit tour d’horizon des musiques du dimanche. Rendez-vous la semaine prochaine pour d’autres ziques qui déchirent 😀 !

Bon courage pour la semaine courte si vous faites le pont qui s’annonce 😀 !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s